SETUREC, cabinet d'ingénierie et maître d'oeuvre à Dijon, a développé une expertise dans la construction de bâtiments durables et la réhabilitation énergétique de bâtiments.

Le cadre réglementaire

Afin de réduire durablement les dépenses énergétiques, le Grenelle de l'Environnement a arrêté la mise en oeuvre d’un programme de réduction des consommations énergétiques des bâtiments. Depuis la mise en place d’une réglementation thermique en 1974, la consommation énergétique des constructions neuves a ainsi été divisée par deux. Le Grenelle de l'Environnement prévoit de la diviser à nouveau par trois grâce à la nouvelle réglementation thermique, dite RT 2012. Le plafond de 50 kWep.h/m².an, valeur moyenne du label "bâtiments basse consommation" (bâtiment BBC), devient la référence dans la construction neuve.

Notre vision des bâtiments durables

Par un système de construction intelligent, une optimisation du bâti, l'utilisation de matériaux spécifiques, notre société d'ingénierie réalise des bâtiments dits "durables" (bâtiment BBC, bâtiment passif, batiment à énergie positive). En faisant des efforts à chaque étape de ce processus de conception et en privilégiant des solutions de construction simples, nous parvenons à réduire les besoins en énergie : ce sont les bâtiments basse consommation ou les bâtiments passifs. L'ajout de sources de production d'énergie (éolien, solaire photovoltaïque, solaire thermique, etc.) permet de produire plus d'énergie que le bâtiment n'en consomme : ce sont les bâtiments à énergie positive. En rénovation aussi, nous développons un savoir faire spécifique nous permettant d'obtenir des bâtiments moins énergivores.

Le 255, vitrine de notre expertise

Signé Cédric Vernay et SETUREC, Le 255 (du nom des trois oriels blancs qui se détachent de la façade rouge) illustre notre expertise en matière de construction de bâtiments durables. Anticipant sur la réglementation spécifique des bâtiments à énergie positive, Le 255 inauguré en juin 2011 est reconnu comme le bâtiment tertiaire le plus performant de Bourgogne avec une surproduction d'énergie de 20 000 kWep.h/an pour 3400 m2 de bureaux. C'est un modèle facilement reproductible qui peut intéresser d'autres maîtres d'ouvrage.